déféquer


déféquer

déféquer [ defeke ] v. <conjug. : 6>
• 1573; lat. defæcare « débarrasser de la lie », de fæx « lie »
1 V. tr. Chim. Opérer la défécation, le filtrage de. clarifier, épurer, filtrer. Déféquer une liqueur par précipitation.
2 V. intr. Physiol. Expulser les matières fécales; aller à la selle. 1. faire; fam. caca (faire), vulg. chier.

déféquer verbe intransitif (latin defaecare, purifier, de faex, lie) Expulser les matières fécales. ● déféquer verbe transitif Procéder à la défécation.

déféquer
v. intr. évacuer les matières fécales.

⇒DÉFÉQUER, verbe
A.— Emploi intrans., usuel. Expulser les matières fécales. Besoin de déféquer. Respirant, digérant, déféquant avec nonchalance, je vivais parce que j'avais commencé de vivre (SARTRE, Mots, 1964, p. 71).
P. métaph., péj. [Avec compl. d'obj. interne désignant une pers.] On les vomit [les journalistes] et (...) après les avoir vomis, on les réavale avec fureur pour les déféquer (BLOY, Journal, 1903, p. 162).
B.— Emploi trans., CHIM. Ôter les impuretés d'un liquide (d'apr. DUVAL 1959).
Spéc., INDUSTR. ALIM. (surtout sucrerie). Ôter les impuretés d'un liquide sucré, le clarifier. Chaudière à déféquer. En 1799-1800 Deyeux défèque les jus [de betterave] avec de la chaux (SAILLARD, Betterave et sucr. de bett., 1923, p. 286).
Rem. La docum. atteste a) Le part. passé en emploi adj. déféqué. Jus déféqué (ROUBERTY, Sucr., 1922, p. 52). b) Le part. prés. en emploi subst. déféquant. Substance utilisée pour déféquer un liquide. Addition directe de déféquant (ID., ibid., p. 81).
Prononc. et Orth. :[defeke], défèque []. Ds Ac. 1762-1932. Conjug. : change [e] fermé écrit é accent aigu, en [] ouvert écrit è accent grave devant syll. muette. Étymol. et Hist. 1583 trans. « clarifier » (Ch. ESTIENNE, J. LIEBAULT, Maison rustique, 319 b ds FEW t. 3, p. 28 a); 1886 trans. fig. déféquer qqn « rejeter quelqu'un comme on rejette des matières fécales » (BLOY, Désesp., p. 60); 1910 intrans. (BRUMPT, Parasitol., p. 24). Empr. au lat. defaecare, class. au fig. « purifier, clarifier », impér. « purifier un liquide »; dér. de faex « lie, dépôt ». Fréq. abs. littér. :2.
DÉR. Défécateur, trice, adj. et subst. masc. a) Adj. Qui a rapport à la défécation (cf. ce mot A). Retarder le contrôle d'autrui sur sa fantaisie défécatrice [de l'enfant], d'où des constipations opiniâtres et durables (MOUNIER, Traité caract., 1946, p. 142). b) Subst. masc., chim. ,,Appareil destiné à pratiquer la défécation`` (Méd. Biol. t. 1 1970). [], fém. [-]. 1res attest. a) Subst. 1877 chim. (LITTRÉ Suppl.) b) Adj. 1946 physiol. (MOUNIER, loc. cit.); du rad. de déféquer, suff. -ateur (-eur2). Fréq. abs. littér. : 1.

déféquer [defeke] v. [CONJUG. céder.]
ÉTYM. 1573; lat. defæcare « débarrasser de la lie », de de-, et fæx, fæcis « lie ».
1 V. tr. Chim. Opérer la défécation, le filtrage de. Clarifier, épurer, filtrer. || Déféquer une liqueur par précipitation.
2 V. intr. Physiol. Expulser les matières fécales (→ Se décharger le ventre, aller à la selle, se soulager…). Chier (vulg.), faire; caca (faire caca, fam.).REM. Outre ce verbe didactique (parfois employé plaisamment), le français ne dispose que de mots « marqués » (familiers, enfantins, vulgaires) ou d'euphémismes.
0 Respirant, digérant, déféquant avec nonchalance, je vivais parce que j'avais commencé à vivre.
Sartre, les Mots, p. 71.

Encyclopédie Universelle. 2012.

Regardez d'autres dictionnaires:

  • déféquer — DÉFÉQUER.v. act. Terme de Chimie. ter les féces, les impuretés d une liqueur. Déféqué, ée. participe …   Dictionnaire de l'Académie Française 1798

  • Déféquer — Défécation Pour les articles homonymes, voir Défécation (homonymie). Un goéland en train de déféquer La défécation est l’acte d’expulser les …   Wikipédia en Français

  • déféquer — vt. , chier, caquer (fl.), faire (caca), aller à la selle : KAKÂ (Albanais 001, Albertville, Annecy, Arvillard, Mègevette, Morzine, Thônes, St Pierre Albigny 060, Saxel, Vaulx, Villards Thônes), C. kâke <(il) fait caca> (228), R. l. cacare… …   Dictionnaire Français-Savoyard

  • déféquer — (dé fé ké. La syllabe fé prend un accent grave quand la syllabe qui suit est muette : je défèque ; excepté, ce qui est l usage de l Académie, bien que contre l analogie, au futur et au conditionnel ; je déféquerai, je déféquerais) v. a. Terme de… …   Dictionnaire de la Langue Française d'Émile Littré

  • DÉFÉQUER — v. a. T. de Chimie. Ôter les fèces, les impuretés d une liqueur. DÉFÉQUÉ, ÉE. participe …   Dictionnaire de l'Academie Francaise, 7eme edition (1835)

  • DÉFÉQUER — v. tr. T. de Pharmacie Rendre claire une liqueur, en la dégageant de ses impuretés. Il s’emploie aussi intransitivement et signifie Expulser les matières fécales …   Dictionnaire de l'Academie Francaise, 8eme edition (1935)

  • Chier — Défécation Pour les articles homonymes, voir Défécation (homonymie). Un goéland en train de déféquer La défécation est l’acte d’expulser les …   Wikipédia en Français

  • Defecation — Défécation Pour les articles homonymes, voir Défécation (homonymie). Un goéland en train de déféquer La défécation est l’acte d’expulser les …   Wikipédia en Français

  • Défécation — Pour les articles homonymes, voir Défécation (homonymie). Un goéland argenté en train de déféquer La défécation est l’acte d’expulser les matières fécales hors du co …   Wikipédia en Français

  • Défécation (physiologie) — Défécation Pour les articles homonymes, voir Défécation (homonymie). Un goéland en train de déféquer La défécation est l’acte d’expulser les …   Wikipédia en Français